AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les rimes ailleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bibichette
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5699
Age : 39
Localisation : Dans la lune
Date d'inscription : 05/02/2006

Journal non intime
Signe particulier: L'écoute
Mot d'ordre: Liberté !!!!!
Ne dit jamais: j'veux po apprendre

MessageSujet: Les rimes ailleurs   Dim 14 Oct - 0:25

On pourra reconnaître dans le nom de certaines rimes des topics existants déjà sur le Rallye ; un clic vous y amènera.
D'autres jeux restent donc encore à venir. A vos claviers et
Go go go !

--------------------




Les Rimes


Les rimes sont des reprises de mêmes sons (qu’on appelle « phonèmes » = unités sonores, en linguistique), situés en fin de plusieurs vers.
La rime est un des éléments qui concourent à la création du rythme.


Genre - Nature des rimes :

Le genre des rimes sert à la règle de l’alternance des rimes qui régit la poésie classique notamment pour les sonnets (cf. topic Sonnet) et ce dès le 16è s. avec les Grands Rhétoriqueurs qui sont les 1ers Oulipiens ! Wink :

• Les rimes féminines se terminent par un « e » muet (+ « -s » ou -nt ») qui ne compte pas dans la mesure du vers : mouett(e), délir(e), heur(e), vivr(e), aim(ent), leurr(es)

• Les rimes masculines sont toutes les autres (mot terminés par une syllabe sonore accentuée) :
ardeur, vision, mourir, vivant, également

NB1 : P’tit moyen mémotechnique : « mourir » est une rime masculine et « vivre » est une rime féminine ; quel accouchement !)
NB2 : Cette distinction n'a donc rien à voir avec le genre grammatical des mots.


Règle de l’alternance des rimes féminines et masculines :
Ne peuvent se succéder immédiatement 2 vers à rimes masculines ou féminines différentes. L’alternance même en poésie est donc de mise ! et implique une vigilance certaine dans le positionnement des rimes…


Structure - Disposition des rimes :

Rimes continues : AAAA
la même rime termine tous les vers

Rimes plates ou suivies : AA BB CC
des rimes différentes se succèdent 2 à 2.

Rimes croisées : ABAB CDCD
des rimes différentes se succèdent 1 à 1.

Rimes embrassées : ABBA CDDC
des rimes différentes s’enclavent 2 à 2

Rimes redoublées : ABAAB ou AABAB ou AAAB ou ABBB
la même rime est reprise au moins trois fois
O musique éloquente à dire l'indicible,
Rythme! accords clameurs qui dans les cieux cléments
Ouvrez à nos regards la porte inaccessible
Du palais où, pareils aux flêches de la cible,
Tremblent les astres d'or au fonds des firmaments.


Rimes tiercées : ABA-BCB-CDC…
par groupes de 3 vers, chaque rime précédemment embrassée, embrasse à son tour la rime qui la suit, et ainsi de suite (ce système rimique est celui de la Terza Rima dont qui se termine par un vers isolé rimant avec le second du dernier).

Rimes mêlées : Admettent toutes les combinaisons pourvu que :
- la règle de l’alternance des rimes masculines et féminines soit respectée
- l’arrêt du sens ne coïncide pas avec la fin d’un système de rimes.

Vers libre : vers de différents mètres (différentes longueur)
(importation italienne du début du 17è s)
cf. «Les fables» de La Fontaine.

Rimes alternées : 3 ou 4 consonances différentes se succèfent dans un ordre déterminé
cf. les chansons de geste du Moyen Âge
Maint homme prend la mort,
Par trop fort le contraindre
D'ammaser la richesse
Comme avaricieux;
Et puis, quand il est mort,
Ceux qui le deussent plaindre
En deuil et en tristesse,
Ce sont les plus joyeux.



Qualité - Richesse des rimes :

On parle en fait de « richesse de rime » pour désigner la complexité de l’élaboration de cette rime : une rime construite à partir d’1 seule voyelle ? ou 1 voyelle + 1 consonne ? ou 1 voyelle + plusieurs consonnes ?

Rime Pauvre : reprise d’1 même voyelle, indépendamment des consonnes qui l’entourent (assonance) : cf. aussi les laisses de la Chanson de Roland ou les chansons de geste médiévales
battu / perdu

Rime suffisante : reprise d'un groupe constitué d'1 voyelle et d'1 consone :
final / bancale ; ternir / finir

Rime riche : reprise d'au moins 3 sons, « phonèmes » (unité sonore/phonique) :
porte / morte (o-r-te) ; cheval / rival (v-a-l) ; vaillant / travaillant (v-aill-ant)

Pour valoriser la richesse des rimes, à partir du 17e s., certains choix sont proscrits.
- pas de mots de même catégorie grammaticale : calmement / lourdement
- pas de mot simple rimant avec un mot composé à partir de ce mot simple : manteau / porte-manteau
- pas de mots qui s'appellent trop instinctivement : amours / toujours


Cas particuliers – Les rimes complexes.

Les poètes de la fin du 15e - 16e s. (les grands Rhétoriqueurs) poussèrent plus loin encore la recherche de la rime riche et arrivèrent aux jeux de mots à l’origine de certaines constructions oulipiennes ! L'ingéniosité et la complication des moyens rythmiques sont de mise et voient naître les rimes complexes suivantes :

Rimes couronnées: répète 2 fois la dernière syllabe du vers, ou même les deux ou trois dernières :
La blanche colombelle, belle,
Souvent je vais priant, criant;
Mais dessous la cordelle d'elle,
Me jecte un oeil friand, riant


Rimes empérières : répète trois fois la même consonance à la fin du vers :
Bénins lecteurs, très diligents, gens, gens,
Prenez en gré nos imparfaits, faits, faits


Rimes annexées : le 2d vers commence par un mot de même famille que le dernier mot du vers précédent
Ainsi se fait rime annexée,
Annexant vers à autres vers,
Versifiée, et composée,
Composant tels mots ou divers,
Diversement mis et repris,
Reprenant la syllabe entière
.

Rimes enchaînées ou fratrisées : la finale du vers (la dernière ou les deux dernières syllabes) est répétée au début du vers suivant, mais avec une acceptation différente:
Metz voyle au vent, single vers nous, Caron,
Car on t'attend; et quand seras en tente
Tant et plus boy, bonum vinum carum.
(Marot)

Rimes batelées : la fin du vers rime avec la fin de l'hémistiche du vers suivant :
Nymphes des bois, pour son nom sublimer
Et estimer, sur la mer sont allées.

Elles s'appliquent aux vers de dix syllabes, le dernier mot du premier vers rimait avec la quatrième syllabe du second vers
Quand Neptunus, puissant dieu de la mer,
Cessa d'armer carraques et galées,
Les Gallicans bien le durent aymer
Et réclamer ces granz ondes salées
. (Marot)

La rime pouvait être en même temps couronnée et batelée:
Molinet n'est sans bruyt ne sans nom, non;
il a son son et, comme tu vois, voix,
Son doux plaid plaist mieux que ne fait ton ton.


ou encore équivoquée et couronnée:
Amy, je suis ainsi confus qu'onc fus
Veoir tant errer étiques hérétiques.


Rimes internes ou brisées: les vers riment à la césure :
De coeur parfait - chassez toute douleur,
Soyez soigneux, - n'usez de nulle feinte,
Sans vilain fait - entretenez douceur,
Vaillant et pieux, - abandonnez la feinte


Rimes équivoquées : elles utilisent le jeu de mots :
Et c'est à peine si l'allumette amorphe ose
Même en rêvant éclairer cette métamorphose


Rimes en écho : répète la dernière syllabe ou les deux dernières syllabes du vers ;
- tantôt l'écho change à chaque vers et forme un court vers isolé:
Icelle est la mignote
Note,
Qu'amour fait sçavoir;
Avoir
Qui peut belle amye,
Mye
Nel doit refuser.
- tantôt l'écho est le même pour plusieurs vers de suite:
Respond, Echo, et bien que tu soies femme,
Dy vérité; qui fit mordre la femme ?
Qui est la chose au monde plus infâme
Qui plus entendre à l'homme de diffame ?


Vers holorimes : toutes les sonorités constituant le vers sont reprises dans le vers suivant :
Par le bois du Djinn, où s'entasse de l'effroi
Parle ! Bois du gin !... ou cent tasses de lait froid
(A. Allais)
Étonnamment monotone et lasse
Est ton âme en mon automne, hélas !
(Louise de Vilmorin, l’Alphabet des Aveux – je vous en conseille la lecture, vraiment !)

Rimes en kyrielle : un même vers est répété périodiquement (// refrain)
Tout à l'entour de nos remparts
Les ennemis sont en furie:
Sauvez nos tonneaux, je vous prie !
Prenez plus tost de nous, soudards,
Tout ce dont vous aurez envie:
Sauvez nos tonneaux, je vous prie.


Rimes concaténées : un même vers commence et finit chaque couplet d’un poème (// refrain)
D'Eléonore
Chacun admire le talent;
Et ce que personne n'ignore,
C'est qu'on soupire en écoutant
Eléonore.
(C. Marot)

Rimes sénées : tous les mots du vers commencent par la même initiale ou chaque vers commence par le ou les mêmes phonèmes
C'est Clément Contre Chagrin Cloué
Et Est Estienne Esveillé, Enjoué.
(C. Marot).

Rimes rétrogrades : chaque vers offre une série de mots dont on peut faire l'inversion mot à mot, syllabe par syllabe, ou même lettre par lettre, tout en conservant le sens et la rime
Triomphamment cherchez honneur et prix,
Désolez cueurs, méchants infortunez;
Terriblement estes moquez et pris

En retournant les mots, on obtient:
Prix et honneur cherchez triomphamment,
Infortunez, méchants cueurs désolez
Pris et moquez estes terriblement.


Rime serpentine : (traités de métrique latine médiévale)
AABB CCBB DDBB etc… : les 3è et 4è vers des quatrains sont semblables à chaque quatrain ;
ou AABB BBAA AACC CCAA etc… : les 2 premiers vers d'un quatrain riment avec les 2 derniers vers du quatrain suivant, tandis que les 2 derniers vers du premier quatrain riment avec les 2 premiers vers du quatrain suivant.
ou encore (plus tard) 2 vers riment syllabe par syllabe sans être pour cela holorimes; en d'autres termes, les consonnes d'appui ne sont pas obligatoires :
Je suis parti
De nuit, marri,
Troué, perclus, la mort au coeur.
Tout est perdu, las! fors l'honneur.


Rimes triplées : AAA BBB CCC
proscrite de la poésie classique (17è) mais revenue à l’honneur dans la strophe romantique (19e)

Rimes marotique : rime en jeu de mots
rimailleur / rime ailleurs

Rime pour l’œil : visuellement les dernières syllabes riment (à l’écrit) mais pas phoniquement
Il est amer et doux, pendant les nuits d'hiver,
D'écouter, près du feu, qui palpite et qui fume,
Les souvenirs lointains lentement s'élever...
(Baudelaire)

Rimes normandes : rimes correspondant à une prononciation disparue.

_________________
Ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part.


Dernière édition par le Dim 14 Oct - 1:04, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les rimes ailleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport Gwendalavir et l'Ailleurs
» Le jeu des rimes
» Le jeu des rimes
» Les rimes
» Sarah dans Nulle Part ailleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rallye des poètes :: Atelier d'écriture :: La Boîte à outils-
Sauter vers: