AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation des lieux - A lire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lolla
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9992
Age : 52
Localisation : Un temps, dans l'espace
Date d'inscription : 08/05/2005

Journal non intime
Signe particulier: Bien conversée
Mot d'ordre: Rouge
Ne dit jamais: mais pense souvent

MessageSujet: Présentation des lieux - A lire   Lun 5 Fév - 17:26

Sur ce forum, bien que soit acceptée et pratiquée toute forme de poésie, il en est une qui nous est chère. Elle est issue d'un mouvement littéraire, l'OULIPO


Qu'est-ce que l'Oulipo ?

Qu’est ce que OU ? OU pour Ouvroir

Qu’est ce que LI ? LI pour Littérature

Qu’est ce que PO ? PO pour Potentielle



Qu’est ce qu’un ouvroir ?


Selon le Petit Robert : « Lieu réservé aux ouvrages de couture, de broderie.... Atelier de charité où des personnes bénévoles font des ouvrages de dames »


Qu’est ce que littérature ?

Selon le Petit Robert : « Les œuvres écrites, dans la mesure où elles portent la marque de préoccupations esthétiques »

Qu’est ce que potentielle ?


Selon le Petit Robert : « Qui existe en puissance »

Alors l’OULIPO serait un lieu où l'on brode des œuvres écrites qui existent en puissance ?
En effet, l’OULIPO est un atelier produisant une littérature en quantité illimitée.
Ses artisans sont nommés Oulipiens.

La définition la plus célèbre de l’Oulipo est « un rat qui construit lui-même son propre labyrinthe ».
Cette définition a le mérite d’être imagée mais elle nécessite d’être précisée.

Le rat, c’est l’Oulipien qui va inventer une contrainte ou utiliser une contrainte existante pour créer une œuvre littéraire. L’Oulipien va donc de lui-même contraindre son écriture et devoir trouver une solution à cette contrainte qu’il s’inflige à lui-même.

Or, cette forme d’écriture pour l’Oulipien n’est plus une contrainte, ou une corvée. Elle n’est surtout pas une forme qui bride l’imagination. Au contraire, elle la stimule. En effet, si l’on vous demande d’écrire un poème inoubliable votre page restera blanche. En revanche, si je vous demande d’écrire un poème sans la lettre « e », vous allez vous mettre au travail poussé par la curiosité et l’étrangeté de la règle.

La contrainte la plus difficile pour un Oulipien c’est la liberté !



Merci à Jouez avec l'Oulipo qui nous a autorisé à publier la définition ci-dessus.
Pour aller plus loin et en savoir plus sur le sujet, nous vous invitons à visiter leur site


Dernière édition par le Lun 5 Fév - 17:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolla
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9992
Age : 52
Localisation : Un temps, dans l'espace
Date d'inscription : 08/05/2005

Journal non intime
Signe particulier: Bien conversée
Mot d'ordre: Rouge
Ne dit jamais: mais pense souvent

MessageSujet: Re: Présentation des lieux - A lire   Lun 5 Fév - 17:27

Mais l'OULIPO n'est pas le seul maître à bord ici, il est cotoyé par un autre mouvement, qui se voudrait en opposition avec l'OULIPO mais que nous avons voulu réunir dans la même enceinte, le Surréalisme.

Qu'est ce que le Surréalisme ?

Selon la définition donnée en 1924 par André Breton, le surréalisme est un « automatisme psychique pur par lequel on se propose d’exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée ». Il s’agit donc d’une véritable « dictée de la pensée », composée « en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique et morale ».

Concrètement dans la pratique, il s'agit de libérer les esprits en expérimentant de nouveaux modes d'exploration du réel et de nouveaux modes d'expression, notamment ici avec l'écriture automatique et les jeux verbaux dont les fameux "cadavres exquis".

Dans le premier Manifeste du surréalisme, publié en 1924, André Breton nous dit que le surréalisme n'est jamais considéré comme une technique de production, mais comme un outil expérimental de connaissance du monde.


A noter que Raymond Queneau faisait partie à la fois des Oulipiens et des Surréalistes.

Voilà les mouvements ici réconciliés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Présentation des lieux - A lire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obliger les membres à lire le règlement
» Ma Présentation, Merci de La Lire ???
» Présentation de Phèdre, acte 1, scène 2
» Présentation de Lire à Minuit
» [DOFUS] Présentation de la guilde [A lire!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rallye des poètes :: La vie du forum :: Charte du forum-
Sauter vers: